Réaffecter son garage en pièce de vie présente de nombreux avantages lorsque l’on a besoin de plus d’espace, mais qu’on ne peut ou ne souhaite pas déménager! À l’heure où le prix des logements reste cher, transformer un garage en chambre constitue une solution économique, et bien moins coûteuse que de construire une extension. Mais quelles sont les erreurs à éviter?

Transformer un garage en chambre sans permis

Dans la plupart des cas, la création de surface habitable, qu’il s’agisse aussi bien d’une extension que d’une transformation, nécessite d’effectuer des démarches administratives auprès de l’autorité compétente en matière d’urbanisme. Les autorisations peuvent différer en fonction de la surface habitable créée.

Ne pas faire une inspection préalable du bâti

Avant de se lancer tête baissée dans les travaux, mieux vaut inspecter soigneusement l’espace à modifier. Cela peut permettre de détecter la présence d’une isolation ancienne contenant de l’amiante ou d’une tuyauterie en plomb à faire remplacer par un professionnel ou encore des traces d’humidité à traiter par le biais de solutions de ventilation adaptées.

Faire l’impasse sur l’isolation

Les garages sont la plupart du temps dépourvus d’isolation. Avant de la transformer en lieu de vie, la pièce doit être correctement isolée au plafond comme sur les murs. Cette opération permet d’optimiser le confort de la pièce tout minimisant la consommation de chauffage, assuré à l’aide d’un radiateur raccordé à la chaudière ou d’un convecteur électrique à inertie.

Oublier de renforcer l’éclairage

Les garages sont souvent sombres, car dotés la plupart du temps d’une seule ouverture. Afin de pallier à ce manque de lumière naturelle, il est possible de réaliser une ouverture supplémentaire avec une porte vitrée, une baie vitrée, une fenêtre ou encore une fenêtre de toit, sous réserve de respecter la distance règlementaire vis-à-vis de la limite de propriété. Les miroirs et revêtements irisés sont également d’excellents moyens de réfléchir la lumière et d’illuminer la pièce.

Aménager la pièce sans tenir compte de sa forme en longueur

L’erreur commune consiste à aménager un garage comme une pièce carrée. Or, il s’agit souvent d’une pièce toute en longueur, dont il convient de casser le volume. Pour cela, il suffit d’installer des cloisons, de préférence translucides, afin d’éviter de cacher la lumière, et d’appliquer une teinte sombre sur le mur du fond et des couleurs claires dans le reste de la pièce. Poser un parquet dans le sens de la largeur contribue également à casser le volume en longueur de la chambre.

Choisir des teintes ou des aménagements inadaptés à la hauteur sous plafond

Pour les pièces basses de plafond, il est recommandé d’opter pour une teinte foncée au sol et une couleur claire voire des bandes verticales sur les murs, car cela contribue à donner une plus grande impression de hauteur sous plafond.

Les pièces présentant au contraire une grande hauteur sous plafond peuvent accueillir une mezzanine ce qui permet de bénéficier d’un espace de vie plus important tout en cassant le volume en hauteur.

Ne pas choisir un mobilier adéquat

L’aménagement d’un garage transformé en chambre doit s’adapter aux volumes particuliers de la pièce, et il n’est par exemple pas approprié de meubler la pièce avec du mobilier encombrant. Dans ce type de chambre, on doit au contraire privilégier les solutions favorisant le gain de place, comme des meubles modulables, des étagères ou des portes coulissantes.

Transformer un garage en chambre constitue une solution abordable pour gagner de la surface habitable. Moyennant quelques aménagements spécifiques permettant de s’adapter aux caractéristiques de la pièce, on peut facilement créer un espace de vie sympathique et chaleureux qui constitue de surcroît un élément valorisant lors de la revente du bien.