La verdure se fait rare dans les villes, et nombreux sont les citadins qui rêvent de disposer d’un jardinet, d’un patio ou d’une cour transformable en jardin urbain. Mais comment s’y prendre pour aménager cet espace de vie et de détente ? Que faut-il savoir en matière de design de jardin urbain ?

Donner de la perspective

La principale caractéristique d’un jardin urbain est sa taille réduite. Clos de murs ou coincé entre plusieurs bâtiments, il est souvent long et étroit, et peu lumineux. D’un autre côté, ces inconvénients présentent un avantage : le jardin urbain ainsi protégé est propice à la culture de végétaux et utilisable une grande partie de l’année. Si le jardinet est carré ou rectangulaire, l’idée est de dégager la diagonale, qui représente la plus grande longueur, afin de donner de la profondeur aux volumes. Concrètement, celle-ci peut se matérialiser au choix sous forme d’allée rectiligne ou sinueuse, mais dans tous les cas dégagée avec un sujet végétal de part et d’autre de l’axe.

L’autre façon de donner de la perspective à cet espace réduit est de créer différents niveaux dans le jardin. Cela se justifie d’autant plus dans le cas des jardinets en pente, pour lesquels il suffit d’aménager des marches permettant d’offrir une vue d’ensemble du jardin.

Compartimenter les zones

Ce n’est pas parce que la taille du jardin est réduite qu’il faut conserver une zone unique. Bien au contraire, le fait de diviser l’espace permet de susciter une sensation d’espace. Le mot d’ordre est de partager le jardinet de manière fonctionnelle tout en privilégiant les claustras et les haies basses afin d’éviter de casser les volumes. Il est par exemple possible d’aménager un coin repas avec une table et un banc ou des tabourets, et un coin détente doté de chaises longues pour se relaxer en profitant du soleil. Les plantes en bacs montés sur roulettes sont également très pratiques pour modifier les aménagements au gré de ses envies et de ses besoins.

Créer une harmonie dans les lignes

Que l’on préfère le style naturel ou une conception plus moderne, l’espace doit être structuré de manière équilibrée afin de créer un jardin agréable. Dans les faits, cela consiste à combiner les lignes, les formes et les volumes de manière harmonieuse. Les massifs, les allées, les murets et plates-bandes constituent les lignes qui créent un mouvement et attirent le regard. Pour un jardinet long et étroit, on peut utiliser au choix des diagonales, des formes en S et des séries de cercles afin d’éviter l’effet de couloir ou au contraire jouer avec des lignes droites pour le renforcer. Côté formes, c’est la combinaison des terrasses, des zones habillées de matériaux et des espaces végétalisés qui apporte un style au jardin. Enfin, les plantes et les éléments architecturaux se chargent de donner du volume. Dans les petits jardins urbains, on évite les éléments hauts tels que les arbres qui ont tendance à créer une sensation d’écrasement mais on privilégie au contraire une combinaison équilibrée de plantations verticales et horizontales qui permet de concevoir un espace harmonieux.

Décorer son petit jardin sans encombrer l’espace

Les pots, meubles et accessoires égaient un jardin urbain. Mais il faut veiller à les choisir en proportion du jardinet afin de ne pas le surcharger. Les végétaux doivent également être taillés de manière adéquate pour éviter d’écraser les volumes. En guise de touche finale, un petit point d’eau tel qu’une fontaine, un bassin ou un chemin d’eau apporte une note zen et rafraîchissante au jardin urbain.

Des aménagements judicieux permettent de compenser la petitesse d’un jardin urbain. En donnant de la perspective, compartimentant les zones, créant une harmonie dans les lignes et décorant le jardin sans le surcharger, on parvient à aménager un espace de vie convivial et propice à la détente.