À l’intérieur comme à l’extérieur d’une maison, la taille de l’espace va déterminer le niveau de difficulté d’optimisation. En effet, l’aménagement d’un petit jardin n’hésite un savoir-faire en optimisation d’espace, de l’ingénierie ainsi que de la créativité. Il est néanmoins possible de faire de grandes choses d’une petite parcelle pour en faire un vrai coin de paradis.  

Travailler sur trois axes

 

Profondeur

Dans le cas d’un petit jardin de 6 mètres de long, commencez par le diviser en 3 parties de 2 mètres chacune à l’aide de plantes. Vous pouvez notamment compartimenter votre petit jardin avec de minces haies d’une petite hauteur. Afin de visuellement allonger l’espace, agrandissez ensuite la première partie de 30 % de sorte d’obtenir une première zone de 2,6 mètres, une seconde partie de 2 mètres et une dernière partie de 2,4 mètres. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, plus un jardin est divisé en parties, plus il paraît grand.

 

Couleurs vives et contrastées

Sur la première partie du jardin qui peut être une terrasse, disposez des fleurs de couleurs vives telles que des pensées ou encore des géraniums qui sont des plantes qui fleurissent avec très peu de soleil au quotidien et qui seront alors certainement les mieux adaptées sur cette partie mi-ombragée. Au centre du jardin, c’est-à-dire dans la seconde partie, cultivez des plantes de moyennes tailles en choisissant minutieusement leurs sortes afin qu’elles aient un intérêt visuel été comme hiver. Un petit jardin doit en effet être esthétique en toutes saisons ! Dans la dernière partie du jardin située au fond de celui-ci, choisissez des plantes plus sauvages comme des couvre-sol, des fougères ou encore des arbustes colorés pendant les belles saisons. Les plantes couvre-sol permettent notamment de créer une vraie unité et un côté sauvage qui donne une impression d’espace illimité. Sachez que les tons froids et les couleurs comme le bleu, l’argent et le gris donnent une impression de distance avec un objet ou dans ce cas avec une plante, ce qui permet d’allonger visuellement un petit jardin et donc de lui donner de la profondeur. Au contraire, les couleurs chaudes telles que le jaune, le rouge, le violet, l’orange ou le rose rapprochent les éléments de la vue. Dans le fond du jardin, vous pouvez essayer de dissimuler le plus possible la clôture avec des plantes montantes aux coloris similaires à elle, car moins on aperçoit les limites du jardin, plus il paraît long.

 

Perspective

Lors de la disposition des plates-bandes de plantes, vous pouvez là encore, créer une perspective intéressante qui donnera l’illusion d’un grand jardin. Vous pouvez alors les placer légèrement en oblique afin de leur donner de la perspective. Pour cela, commencer par exemple avec 40 centimètres dans la première partie du jardin pour finir à 80 centimètres dans le fond. La création de différents niveaux peut également permettre de donner un certain relief à un jardin plat afin qu’il paraisse toujours plus grand. Dans ce cas, vous pouvez surélever certaines plantes, massifs ou haies à l’aide de bacs à plantes. Cette surélévation est d’ailleurs une très bonne chose pour elles, car elle leur permet aussi d’être plus accessibles et de mieux capter la lumière pour ainsi favoriser leur croissance.

 

En somme, commencez par créer un effet d’optique agrandissant en divisant l’espace en trois parties inégales, choisissez des plantes et des fleurs de couleurs vives en avant et des couleurs plus froides à l’arrière puis augmentez la perspective grâce au placement ingénieux des parterres de plantes. Outre ces trois axes, il existe de nombreuses façons d’optimiser l’espace d’un petit jardin comme le fait de jouer sur chaque détail. Vous pouvez entre autres, mettre un miroir ou une fausse fenêtre au fond du jardin, inclure un banc dans un mur ou encore jouer avec des lumières au sol, etc.